En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.

ans

cm

kilos

kilos



Derniers articles
voir toutes les archives
tezzz

Blog de Jean-Michel Gurret

Suivez l'actualité de votre coach avec ce blog !
Jean-Michel Gurret partage avec vous ses journées, ses exercices, ses conseils minceur, et ses recettes préférées.

posté le 16-decembre-2015
Les fruits de mer, au service de votre performance

Pour construire du muscle, améliorer votre forme physique ou surveiller vos apports caloriques, rien de tel que les fruits de mer, passage en revue.

La coquille Saint-Jacques

Aide à la construction et à la réparation des fibres musculaires

Tout comme la sardine, la coquille Saint-Jacques est riche en acides gras. En consommer permettrait d'optimiser la croissance musculaire. Sa teneur en potassium est aussi intéressante. Plusieurs études ont montré qu'une alimentation trop faible en potassium augmentait autant le risque d'hypertension artérielle qu'une consommation excessive de sodium.

L’huître

Stimule la fonction sexuelle

En consommer lors d'un dîner romantique, c'est peut-être cliché mais potentiellement utile. Car les huîtres sont riches en acides aminés rares (D-Asp et NMDA) dits « excitateurs », qui favorisent la libération d'hormones sexuelles dans l'organisme.

La moule

Aide à réduire ses apports caloriques

Pauvres en calories, riches en protéines, les moules constituent une excellente source d'iodine, qui participe à une bonne fonction thyroïdienne. Le manganèse qu'elles contiennent contribue au métabolisme des sucres et à l'équilibre glycémique.

La palourde

Préserve votre énergie

La palourde est riche en nutriments « antifatigue », comme le fer et la vitamine C. En consommer 100 grammes suffirait 11 couvrir les apports journaliers recommandés en fer. Notez que la carence en fer, l'une des carences nutritionnelles les plus courantes, se traduit généralement par de gros coups de fatigue.

La crevette 
Aide à la construction des tissus musculaires

À apport calorique égal, les crevettes sont plus riches en protéines que le poulet et elles présentent des taux intéressants de vitamine D, laquelle aurait un effet bénéfique sur le taux de testostérone, selon une étude menée par l'université de médecine de Graz (Autriche). A consommer grillée avec un trait de citron et une touche de persil. Oubliez la mayo!

Le calamar

Protège le cœur

Calamars, pieuvres et seiches regorgent de nutriments excellents pour la santé, en particulier les vitamines B6 et B12. Des carences en B6 et B12 peuvent être à l'origine de niveaux élevés d'homocystéine dans le sang. Et celui-ci est l'un des principaux marqueurs de maladies cardio-vasculaires. À consommer grillé, de préférence.

Le crabe

Favorise l’accroissement du système musculaire

La chair de crabe est riche en zinc, précurseur naturel de testostérone, indispensable à la synthèse et l'activation des hormones de croissance (somatomédine C notamment). En consommer vous permettra donc de ne pas suer pour rien à la salle de sport.


t-sante.com

0 commentaires Commenter

posté le 14-decembre-2015
Rhume, grippe : l'oignon, le meilleur médicament naturel ?

L'oignon est riche en sels minéraux et en oligo-éléments. Combinés ensemble, ces substances minérales participent à la bonne santé de votre organisme et surtout, elles stimulent vos défenses naturelles.

Contre le rhume : l'oignon en homéopathie

En homéopathie Allium cepa (fabriqué à partir du bulbe d'oignon frais) est utilisé pour les infections des voies respiratoires supérieures et notamment pour les rhinites allergiques ou infectieuses. Dès que vous attrapez un rhume qui provoque de nombreux éternuements et un écoulement nasal clair et abondant, prenez des granules d'Allium cepa.

Posologie : Allium cepa 5 CH, dès le début du rhume et de l'écoulement nasal, 3 granules à prendre toutes les deux heures pendant trois jours, puis espacer les prises lorsqu'il y a une amélioration des symptômes.

Contre la grippe : un macérat d'oignon

Pour booster l'organisme en période d'épidémie de grippe et renforcer vos défenses immunitaires, le Dr Valnet, médecin et père de l'aromathérapie, préconise d'émincer deux oignons, de les laisser mariner quelques heures dans 500 ml d'eau de source et de boire un verre de ce macérat d'oignon entre les repas et un au coucher.

Contre le mal de gorge : un sirop à l'oignon

La recette de ce sirop maison est extrêmement simple à réaliser : vous faites bouillir, pendant 10 mn, 100g d'oignon hâché dans 200 ml d'eau de source. Laissez refroidir légèrement, filtrez puis ajoutez une cuillère à soupe de miel. Faites chauffer à nouveau doucement, jusqu'à obtention d'un sirop épais.

Pour soulager un mal de gorge, prenez de 4 à 6 cuillères à café de ce sirop jusqu'à disparition des symptômes

Contre le coup de froid : un vin revigorant à l'oignon

Préparez cette recette dès que la température commence à chuter, ainsi vous pourrez faire face aux premiers coups de froid et vous remettre d'un refroidissement en une soirée.
Broyez 300 g d'oignon cru, ajoutez 100 g de miel liquide et 600 ml de vin blanc léger de bonne qualité. Mélangez bien et buvez 2 à 4 cuillerées à soupe de ce vin particulièrement revigorant, dès le moindre frisson. Mais attention quand même : il s'agit d'une boisson alcoolisée, un peu de modération s'impose ! 

topsante.com

 

0 commentaires Commenter

posté le 11-decembre-2015
Une éducation stricte limite le risque de surpoids chez l’enfant

Une étude australienne met en évidence l’influence de l’éducation parentale sur la prise de poids des enfants…

Une éducation stricte serait à même de protéger la santé des enfants, selon des chercheurs de l’Université de Melbourne, en Australie. En effet, les résultats d’une étude publiée dans la revue Pediatrics montrent que les enfants éduqués de façon rigoureuse seraient moins sujets au surpoids. Les parents qui établissent des règles de vie suivies à la lettre voient leurs enfants maintenir un indice de masse corporelle stable et conforme à leur courbe de croissance. Néanmoins, les règles éducatives, qu’elles soient édictées par la mère ou par le père, doivent être cohérentes et ne pas se contredire.

Pour cette étude, les chercheurs ont suivi plus de 4000 enfants durant 4 ans, afin d’analyser leurs habitudes quotidiennes concernant l’alimentation, la télévision et leur rythme de vie en général.

Le rôle des parents semble ici bien décisif dans la façon dont les enfants se nourrissent. Pour rappel, un récent sondage du Syndicat français des aliments de l’enfance a aussi mis en évidence qu’un tiers des enfants regarde la télévision en mangeant. Ce qui n’est pas sans conséquence sur leur prise de poids, car manger devant un écran favorise en général une plus grande consommation de nourriture.

Source : Pediatrics, lu dans Parents

0 commentaires Commenter

posté le 9-decembre-2015
Les compléments alimentaires dans le collimateur des autorités sanitaires

Plusieurs instances européennes et françaises s'inquiètent de l'arrivée massive de compléments alimentaires, qui prouvent rarement leur efficacité.

A l'approche de l'hiver, il n'est pas rare que les Français se tournent vers les compléments alimentaires pour passer la saison. Plus d'un quart des femmes et 15 % des hommes prennent régulièrement des compléments alimentaires, selon une étude publiée dans le British Journal of Nutrition en février 2013. Sous forme de comprimés, gélules, pastilles, ampoules, tisanes, ces compléments vous promettent de vous relaxer, de reprendre des forces ou de faire disparaître les kilos superflus. 

Pourtant, les compléments alimentaires ne tiennent pas toujours leurs promesses. D'après une enquête du Parisien, l'Efsa, autorité européenne de sécurité des aliments, a évalué leur efficacité et estimé qu'une majeure partie d'entre eux ne présentait aucune garantie de résultats. Parmi les produits épinglés, on retrouve le "XLS Medical bloqueur de glucides" d'Omega Pharma. Ce dispositif", censé vous faire "perdre du poids efficacement", contient de la phaséolamine, un extrait d'haricots blancs dont l'efficacité est contestée par l'Efsa. La gamme minceur "Topslim" du fabriquant Oenobiol est aussi dans le collimateur de l'agence qui n'approuve pas les effets du Chitosane, substance extrait de carapace de crustacés, sur le poids. 

Une faille réglementaire à l'échelle européenne

Alors comment les fabricants arrivent-ils à les commercialiser ? Grâce à une faille réglementaire. Au lieu de vendre leurs produits sous le statut "compléments alimentaires", ils s'inscrivent dans la catégorie "dispositif médical". En optant pour ce statut, la procédure de validation est beaucoup plus souple : le certificateur ne regarde que la sécurité du produit et sa nocivité, pas son efficacité.

L'agence du médicament s'est également saisie de ce dossier. "Certains compléments alimentaires se présentent comme des dispositifs médicaux alors qu'ils revendiquent des visées purement esthétiques : il y a quand même une différence entre un produit qui vous propose de mincir et un autre qui permet de traiter l'obésité", explique-t-on à l'ANSM, qui, à côté des médicaments, surveille aussi les dispositifs médicaux (prothèses, béquilles...). Résultat : "ce sujet a été porté au niveau européen il y a un mois pour que la Commission européenne prenne une décision", déclare-t-on à l'ANSM, confirmant une information du Parisien. Selon l'agence, ces produits devraient être rattachés à la réglementation sur la nourriture.

"Cocktail vitalité" : méfiez-vous des slogans vagues

Chargé de mission à l'association de consommateurs CLVC, Charles Pernin déclare à MYTF1News que l'association compte mener une action en justice pour publicité mensongère. En attendant, comment identifier ces produits "mensongers" dans les rayons des pharmacies et des grandes surfaces ? "De manière générale, le marketing exagère les effets des compléments alimentaires, explique Charles Pernin. Ensuite, il faut toujours se méfier de ces slogans vagues. Quand vous lisez 'Cocktail vitalité' sur une boîte, soyez prudents. Enfin, vous pouvez demander conseils auprès de votre médecin", ajoute le spécialiste.

Ce n'est pas la première fois que les compléments alimentaires font parler d'eux. Cet été, une chercheuse toulousaine a alerté l'Agence du médicament et la Direction générale de la répression des fraudes (DGCCRF) sur des produits contre les troubles de l'érection. Myriam Malet-Martino, professeur à l'Université Paul-Sabatier, a révélé des analyses de laboratoires menées en 2009 sur 165 pilules érectiles : 71% contenaient des substances actives qui auraient dû faire l'objet d'une autorisation de mise sur le marché (AMM), comme pour un médicament. 


lci.tf1.fr

 

0 commentaires Commenter

posté le 7-decembre-2015
Les mangeurs de noix vivent plus longtemps

Les consommateurs réguliers de fruits à coques développeraient moins de maladies, selon une étude américaine.

Peu sucrés, riches en fibres, minéraux et bons acides gras, les noix et autres fruits à coques sont considérés comme des aliments intéressants pour notre santé. Une bonne image que confirme la publication fin novembre dans le New England Jounal of Medecine des résultats de la plus grande étude jamais consacrée à ces fruits secs.

Grâce aux données de deux études portant sur des professionnels de santé américains suivis depuis les années 80, des chercheurs de l'université d'Harvard ont pu analyser l'effet de la consommation de fruits à coques chez près de 118.962 hommes et femmes durant près de 30 ans.

L'équipe du Dr Ying Bao a ainsi montré qu'une consommation régulière et fréquente de fruits secs oléagineux -noisettes, amandes, pistaches, cacahuètes, pignons, ou les différentes noix (pécan, Brésil, macadamia...)- était associée à une réduction de la mortalité allant de 7% pour une portion (28g) hebdomadaire à 20% pour une portion quotidienne. L'incidence des décès liés à des causes particulières (cancers, maladies cardiaques et respiratoires) était également réduite.

Privilégier les fruits secs frais

«Cette étude ne permet pas d'affirmer qu'il existe un lien de causalité entre la consommation de fruits à coques et la baisse de la mortalité, analyse le Dr Olivier Coudron, médecin et directeur de l'institut de nutrition SIIN. Mais comme elle prend en compte d'autres facteurs aux effets positifs sur la longévité de vie, comme la consommation de végétaux ou le fait d'être non fumeur, elle apporte tout de même de forts arguments en faveur de l'intérêt des fruits secs oléagineux».

Les fruits secs ne sont donc pas des aliments miracles, mais, sources d'anti-oxydants et même d'oméga 3 pour la noix, leur consommation est recommandée par de nombreuses sociétés savantes, exception faite des cacahuètes, en raison des nombreuses allergies alimentaires qu'elle provoque.

«Attention, seuls les fruits secs frais et non transformés présentent un intérêt pour la santé, les préparations salées grillées ou caramélisés n'ayant aucun intérêt nutritionnel!», rappelle le Dr Coudron.

Si la consommation de fruits à coques explose en Asie ces dernières années, en France, la demande reste modeste. Leur culture dans l'Hexagone, majoritairement tournée vers la noix, ne représente qu'1% de notre production fruitière totale, et ne couvre qu'environ un quart de notre consommation en fruits secs oléagineux, toutes espèces confondus. Augmenter notre consommation semble pourtant loin d'être une idée à la noix.


lefigaro.fr

0 commentaires Commenter

Contactez nous du lundi au vendredi
de 8h30 à 18h00

0 820 202 811
Disponible sur Internet, la méthode MentalSlim est à la portée de tous ceux qui souhaitent en finir pour de bon avec leurs kilos en trop ! COMBIEN CA COUTE